Publié dans Dystopie

Les affres du temps

Les irradiés d’Égavar de Élodie Vallée Wielgosz
Tome 1 : Les affres du temps

Date de parution: 2020
Nombre de pages: 225
Édition: Autoédition
Format: Broché
Prix: 15.90 euros
– prix kindle: 3.99 euros
Genre: Dystopie
Note personnelle:  (note réelle : 4.5/5)


Résumé de l’éditeur

2080. Un monde ravagé. Des ruines à perte de vue, seuls vestiges d’une civilisation dévastée. Les rouages du temps s’emballent. La vie d’Annaëlle et Morgan bascule, les entraînant dans un futur cauchemardesque…Dans l’horreur ambiante, la dure réalité les assaille : Rien, plus rien, ne sera jamais plus comme avant. Déjà se dressent sur leur route des êtres perfides, assoiffés de sang, dépourvus de toute humanité… Pour survivre, ils devront se battre. Ce voyage les mènera au bout d’eux-mêmes, jusqu’aux tréfonds de leur âme ; là où ils devront puiser la force et le courage d’avancer. Embarquez pour une lutte glaçante. Une lutte pour la liberté. Une lutte pour la vie.


Début du livre:
« Ses oreilles crépitaient, sonnant le glas. »

Fin du livre (Attention spoiler, surlignez pour le découvrir):
« En contrebas, la maison de son enfance semblait l’envelopper de ses bras protecteurs. Un sourire naquit sur ses lèvres, juste avant que la mort ne l’emporte.
Enfin, elle était à la maison.
»


Mon avis

J’ai lu ce livre dans le cadre d’un service presse avec l’autrice que je remercie pour l’envoi et sa confiance.

Nous allons suivre principalement Annaëlle et Morgan qui vont nous faire basculer dans un univers dystopique intriguant. Je me suis posée beaucoup de questions dès le début du roman notamment sur comment nos deux protagonistes se sont retrouvés dans le futur.

En effet, nos eux héros installés tranquillement à bord d’un train pour la Normandie n’arriveront jamais à destination. L’engin de fer s’immobilise brutalement, ns héros sont éjectés de leurs sièges et se retrouvent propulsés dans l’année 2080 dans un monde ravagé suite à une explosion nucléaire. Bien que nous soyons dans le futur, ce qui m’a frappé c’est cette régression ver l’époque moyenâgeuse.

Sous le joug du roi Guil, un personnage sans scrupules et odieux, les hommes sont devenus des esclaves et même vendus en tant qu’esclaves, les enfants sont cachés, car ils sont traqués et la population craint « les irradiés ». C’est un monde où règnent la pauvreté, la violence et le chaos.

Perdus par cette situation étrange, nos deux héros font confiance à la mauvaise personne qui les trahira et les vendra comme futurs esclaves. Séparés, les deux amis vont devoir lutter individuellement pour leur vie.

Morgan s’en tire plutôt à bon compte, racheté par un couple de personnes « bonnes », il sera traité avec respect pour finir par devenir un ami et confident de Léonie, sa « propriétaire » avec qui il partira en quête de réponses. Annaëlle, elle, à l’inverse va vivre l’enfer. Repérée par le roi, elle deviendra sa prisonnière, son esclave et son jouet personnel.

J’ai adoré l’univers proposé par l’autrice qui dès le début pose un tas de questionnements, comment nos héros ont atterri dans ce futur ? Pourquoi ? Comment ce futur en est arrivé là ? Qui est réellement le roi, que cache-t-il ?

Un univers captivant, un récit dynamique avec des chapitres courts, un page-turner. J’ai adoré l’univers que l’autrice a créé sombre et glaçant. Un monde mystérieux et violent, d’ailleurs je recommande ce roman à un public averti.

Je me dois de vous parler d’autres personnages. Commençons par le roi Guil, un personnage détestable, manipulateur égocentrique, malsain qui cache de nombreux secrets que j’ai hâte de découvrir toutefois. Monsieur est bien entouré puisqu’il entretient une relation avec Judith, sa maitresse, un être aussi méprisable que lui. Léonie est un personnage très intéressant, forte, douce et bienveillante, elle nous réserve à n’en pas douter de belles surprises et j’ai hâte de savoir si elle va réussir la mission qu’elle s’est fixée.

Annaëlle et Morgan sont deux personnages que j’ai beaucoup appréciés. On ne peut que s’attacher et trembler pour eux. Pour ma part, j’ai rapidement compris qu’Annaëlle avait un rôle important dans cette histoire. Toutefois, je n’étais pas prête pour ce final. Bien que surprise, j’ai adoré cette fin qui nous rend prisonnier de la suite mais qui m’a aussi rendue triste.

La plume de l’autrice est très agréable et addictive. Élodie arrive à nous immergé totalement dans son univers malgré la violence, l’atmosphère sombre et pesante et je suis impatiente de découvrir le tome 2.

Une très bonne lecture que je vous recommande si les scènes de violences ne vous gênent pas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s