Publié dans Fantasy [Epic fantasy]

La Dame du Lac

Sorceleur de Andrzej Sapkowski
Tome 7 : La Dame du Lac

Titre VO: Pani Jeziora
Date de parution:
 2012
Nombre de pages: 665
Édition: Milady
Format: poche
Prix: 8.70 euros
– prix kindle: 5.99 euros
Genre: Fantasy [Epic Fantasy]


Résumé de l’éditeur

Tandis que Yennefer est retenue prisonnière et que Geralt passe l’hiver en compagnie de la magicienne Fringilla aux charmants artifices, Ciri est projetée dans un monde parallèle en pénétrant dans la tour de l’Hirondelle. Désormais sous la coupe de l’elfe Avallac’h, elle ne peut espérer la liberté que si elle accepte de porter l’enfant du roi des Aulnes.
La jeune fille parviendra-t-elle à s’enfuir pour voler au secours de ses amis ?


Début du livre: 
« C’était à n’en pas douter un lac enchanté. »

Fin du livre (attention potentiel spoiler):
« Et devant eux, dès lors, ils avaient tout. »


Mon avis

Si je devais résumer ce tome en un seul mot, ça serait : déception. Autant j’ai adoré les précédents autant … Je me suis ennuyé dans ce tome (et c’est encore pire pour moi que de ne pas l’avoir aimé !)

Ce livre fait 665 pages, j’estime qu’il y en a 300 qui ne servent à rien à part faire du remplissage et qui ne font absolument pas avancer l’histoire… Pourtant ça commençait trop bien, Ciri qui croise la route de Gaalad ! Oui oui oui !! La série du Sorceleur rencontre le mythe Arthurien… Pendant 22 pages. Et ensuite, on repart en arrière et on se traîne.

Point positif, en ce qui concerne la grande bataille finale (oui, vilaine, je spoile mais c’est le dernier tome, évidemment qu’il y a une grande bataille finale). Bref… À la vue des tomes précédents, je m’attendais à une boucherie totale et bien non. Bien sûr, c’est la guerre et ce n’est pas joli joli mais ça reste une lecture facile et pas traumatisante.

Je dirais que les 200 dernières pages (à peu près) sont relativement intéressantes, il s’y passe pas mal de choses qu’on attendait mais la fin en elle-même est… vide. Je ne sais pas trop à quoi je m’attendais mais clairement, j’aurai aimé mieux. Surtout en ce qui concerne Ciri, Géralt, lui ayant droit à une vraie fin. Et ce n’est même pas une fin ouverte, c’est une fin qui appelle autre chose, comme si le livre c’était coupé au milieu de son histoire… A croire que l’auteur estime que les lecteurs n’ont aucun intérêt pour Ciri, il peut la balancer dans une nouvelle aventure et la laisser en plan. Bref, je suis hyper déçue d’avoir lu 5 livres, d’avoir tremblé, de m’être attaché à des personnages pour en arriver à ça. Etant donné la réédition avec les préquels, je n’ai pas lu les deux premiers tomes et même s’ils sont dans ma bibliothèque, je ne suis pas prête de les lire…

Bann nanazka

Un commentaire sur « La Dame du Lac »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s