Page 1

les-contes-inacheves,-tome-1---la-vilaine-belle-soeur-953847-264-432

« Pas encore. Tu ne peux pas t’arrêter au bal, quand elle s’enfuit et laisse sa pantoufle. Tu dois suivre l’histoire jusqu’à la fin. Elle ne se terminera que quand ils seront mariés, quand les cloches des noces retentiront et que les colombes blanches s’envoleront.

Waouh. – Alors, quand a lieu le bal ? – Aucune idée. – Où est la fée marraine ? – Aucune idée.

J’en reste bouche bée. – Euh… ? Tu es en train de me dire que je dois tout trouver toute seule pendant que tu restes là à planer en l’air sans rien faire ?

Il hausse les épaules. – C’est parce que tu as tout déchiré, hormis la première page. La malédiction débute là où tu t’es arrêtée. – Et si je ne fais rien ? Et si le prince n’organise pas le bal ? Et si je ne peux pas trouver la fée marraine ?

Krev laisse échapper un rire démoniaque »



Sans titre 22

 

Extrait  » Ma mère ne me donne jamais de chocolat et Dex le sait. Il partage toujours le sien avec moi.

J’ai l’eau à la bouche lorsqu’il brise la barre en deux et me tend la plus grosse part. – Merci, dis-je en prenant une grosse bouchée. – Eric joue à des jeux vidéo à la maison. Tu peux aller le rejoindre et jouer avec lui si tu veux, déclare-t-il en se levant. – Où vas-tu ? lui demandé-je.

Je ne voulais pas qu’il parte.

Il baisse ses yeux bleus perçants sur moi et sourit de toutes ses dents. J’ai toujours aimé ses yeux ; leur couleur était si jolie et, la plupart du temps, ils souriaient.

Ils étaient amicaux.

Chaleureux. – Je vais rejoindre des amis, annonce-t-il en pointant le garçon et les deux filles qui venaient vers nous dans la rue. Rentre chez toi ou va chez moi, mais ne reste pas assise ici toute seule, ce n’est pas prudent.

Ses amis l’appellent. J’avais remarqué qu’il avait beaucoup d’amis.

Dont beaucoup de filles.

Pour une raison quelconque, ce fait ne me plaisait pas. Je n’aimais pas le partager.

J’avais 10 ans et Dex en avait 15 ; il menait donc une vie nettement différente de la mienne. Malgré la différence d’âge, il avait toujours un peu de temps pour moi, ce qui me donnait l’impression d’être importante. – À plus, petite fée, me lance-t-il avec un grand sourire avant de partir les rejoindre.

Je soupire et me lève pour m’approcher lentement de la porte d’entrée.

Lorsque j’y suis, je me retourne et aperçois Dex, debout dans la rue, en train de me fixer du regard. Il me fait signe d’entrer et je sais qu’il ne partira pas avant que ce soit fait.

Je ne sais pas pourquoi il s’imagine que c’est si dangereux d’être assise devant chez moi, mais je sais qu’il essaie simplement de me protéger. Dès que je suis à l’intérieur, je ferme la porte derrière moi et je jette un coup d’œil entre les lames du store.

À l’instant où la porte se ferme, il fait demi-tour et enlace une des filles.

Je plisse les yeux et me détourne.

Dexter Black ne le sait pas encore, mais un jour, il sera à moi. »

Publicités