Publié dans Dystopie

A Song for Liberty

A Song for Liberty de Sienna Pratt et Emilie Chevallier

Date de parution: 2021
Nombre de pages: 149
Édition: auto édité
Format: ebook
Prix: 3.99 euros
– prix broché: 13.99 euros
Genre: Dystopie
Note personnelle: 


Résumé de l’éditeur

Un jour, plus rien.

Privés du superflu qu’ils croyaient à jamais acquis, les hommes et leurs fidèles Artilect® assistent, impuissants, à l’effondrement de leur monde. Sans électricité ni industrie, sans dirigeants ni espoir, l’humanité dispersée erre à présent sans repères.
Ainsi livré à ses instincts primaires, chacun est guidé par une soif de survie destructrice.

Pourtant, Amalia, étudiante, et Lyonne, une Artilect®, s’affranchissent de leurs différences et décident que le moment est venu de vivre leurs rêves.

Où cela les mènera-t-il ? Nul ne le sait. Mais après tout, peu importe la destination, seul compte le voyage…


Début du livre:
« – Tu comptes aller où, comme ça ? »

Fin du livre (Attention potentiel spoiler):
« Vers ma destinée. »


Mon avis

Ce livre est écrit par deux autrices dont j’aime la plume, alors j’avais hâte de voir ce que le mélange des deux allé donner et je peux dire que je n’ai pas été déçue.

Dans ce monde post apocalyptique, nous allons suivre Lyonne et Amalia. C’est deux personnes opposées vont s’allier et devenir la bouée l’un de l’autre.

Lyonne est une Artilect, une synthétique libérée de ses obligations et qui tente de survivre dans ce nouveau monde. Bien décidé à rejoindre seule le Sud, rien ne pourra l’arrêter enfin presque, car elle n’avait pas prévu de tomber sur un abruti fini, ni de venir en aide à une jeune femme, terrorisée. (Bien qu’en faite, Amalia l’a peut être sauvée en premier) bref allez on a qu’a dire qu’elles se sont sauvées mutuellement.

Amalia, elle, est une jeune étudiante, qui s’est retrouvée piégée après ce matin-là, avec une famille de tortionnaire, qui se serve d’elle. Affaiblie physiquement et psychologiquement, elle voit en Lyonne son salut.

Le début entre les deux est compliqué, Amalia ne rêve que de trouver un refuge, un oasis paradisiaque pour un nouveau futur, Lyonne plus terre à terre et réaliste ne croit pas en cet Eden et puis elle n’a qu’un seul objectif voir la mer. Au fil des pages, elles vont s’apprivoiser pour finir par créer un vrai lien.

J’ai adoré avoir les deux points de vue de protagonistes, ça rendait le roman, dynamique et captivant, surtout quand elles étaient en opposition, J’ai aimé voir cette rencontre improbable évoluer, se dévoiler.

Les deux autrices nous proposent un univers bien construit (enfin plutôt bien déconstruit) où l’humain une fois de plus ne montre pas ses meilleurs atouts. Encore une fois, de nombreux thèmes sont lâchés de si et là dans le roman, des sujets forts, souvent en accord avec mes pensées, mais en tout cas qui font réfléchir qu’on approuve ou pas.

J’ai adoré suivre nos héroïnes sur ce fond de road trip. L’idée des Artilect est justement géniale et j’espère qu’elles auront l’idée de nous proposer un roman ou une saga sur ce sujet original et au fort potentiel, surtout avec les deux cerveaux.

Leur style et leur plume se marient à merveille, ce livre se lit tout seul.

Le final ne m’a pas surprise, non je commence à être rodé avec Sienna, mais, et c’est aussi une force j’ai espéré jusqu’au bout.

Bref, je vous recommande encore une fois de découvrir l’univers de ces deux autrices et ce livre plus particulièrement.

N. B. Grâce à ce livre, je valide l’item n° 09 du défi 2022 [Un livre avec un personnage non-humain]


Ynoowe

2 commentaires sur « A Song for Liberty »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s