Publié dans New Adult

La loi de la cité

La loi de la cité de Pierrette Lavallée

Date de parution: 2021
Nombre de pages: 180
Édition: Sharon Kena
Format: Ebook
Prix: 6.99 euros
– prix broché : 13.00 euros
Genre: New Adult


Résumé de l’éditeur

Lorsque Clétho emménage avec sa grand-mère à Wavran, elle ne s’attend pas du tout à être prise à partie par la bande qui y sévit. Toutefois, elle ne se laisse pas intimider et les défie, ce qui n’est pas du goût de l’un d’eux.

Akim est tout de suite intrigué par cette fille qui ignore que là, au sein de ce complexe d’immeubles, il y a des règles et que c’est lui et ses potes qui les font appliquer. Toutefois, bien vite un autre sentiment naît au plus profond de son cœur.

Cependant, il a conscience que rien n’est possible entre eux, parce qu’il ne peut être loyal qu’à une loi : celle de la cité.


Début du livre:
« Je regarde mes parents, n’en croyant pas mes oreilles. »

Fin du livre (attention potentiel spoiler):
« Je m’éloigne sur le trottoir avec Clétho, vers une nouvelle vie, vers notre avenir. »


Mon avis

Petite déception, je préfère les autres histoires que j’ai lu de Pierrette Lavallée…

Nous rencontrons donc Clétho une jeune fille de 18 ans donc les parents par habiter dans le Pays-Bas, comme elle ne veut pas les suivre, elle restera chez sa Mamie qui habite dans une cité jusqu’à la fin de son Bac. Clétho n’a pas sa langue dans la poche, elle a un sacré caractère. J’ai trouvé son prénom très original. Clétho doit faire attention car dans cette cité il y a des règles à respecter, attention à elle si elle ne les respecte pas ! Elle va ressentir de la colère pour la bande d’amis qui fait la loi dans la cité. Elle va avoir le droit à un petit surnom à cause de son prénom, j’en dis pas plus, je vous laisse le découvrir. 

Il y a Akim un jeune de la cité au début je n’étais pas particulièrement sensible à son personnage et petit à petit on en apprend un peu plus sur lui, qui le rend de plus en plus intéressant. 

Dans cette histoire il y donc la grand-mère de Clétho, Rachel, Julien, Darik, Monsieur Lanka, la mère de Akim, leurs amis et beaucoup d’autres personnes.La rencontre entre Akim et Clétho sera explosif surtout leurs conventions au début. On parle de gang, de jeunes de la cité, d’études, règlements de comptes… 
Beaucoup de langage grossier, après personnellement sa ne m’a pas déranger et puis sa va avec le contexte de l’histoire. 

La plume de l’auteure reste fluide et additive, mais malheureusement je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages dommage et être à fond dans l’histoire, je n’ai pas été particulièrement sensible aux milieux cité, gang… .

 Je continuerai à lire les prochains livres de l’autrice car j’ai beaucoup aimé certains de ces romans précédents.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s