Publié dans Frissons & Suspens [Polar]

Rose Delgado -The Blood Queen

The Blood Saga de Lily Padioleau
Tome 1 : Rose Delgado -The Blood Queen


Date de parution:
2020
Nombre de pages: 226
Édition: Autoédité
Format: Broché
Prix: 13.99 euros
– prix kindle: 5.99 euros
Genre: Frisson & Suspense [Polar]
Note personnelle: 

Trigger warning (surlignez pour voir) Violences


Résumé de l’éditeur

Rose Delgado a tout d’une jeune femme normale. Elle a un job stable, un groupe d’amis sympa et une jolie maison. En apparence seulement. Car à l’inverse des américaines de son âge, Rose a un hobby… particulier. A l’heure où celles qu’elle côtoie pensent à leur maquillage ou leurs vêtements, elle choisit quant à elle sa prochaine victime. En véritable paranoïaque, elle ne laisse jamais rien au hasard et ses scènes de crimes sont toujours vides d’indices, mais pleines de sang. Joueuse, elle aime laisser quelques petits mots à la police et s’amuse de leur incapacité à la retrouver. Elle sait toujours où, quand et comment elle frappera. Si vous lui demandez pourquoi elle aime tuer, Rose Delgado vous demandera pourquoi vous aimez le chocolat.


Début du livre:
« L’homme en costume sortit de l’hôtel vitré, il regarda sa montre et estima que l’heure était correcte »

Fin du livre (attention potentiel spoiler):
« Ainsi réunis, la Blood Queen de Chicago et le Blood King de Minneapolis devenaient les tueurs en série les plus dangereux du pays. »


Mon avis

. COUP DE COEUR

Je me suis plongée dans ce livre sans lire le résumé, je savais juste que ça parlerait de tueur en série et ça m’a suffit enfin je devrais plutôt dire de tueuse, car notre héroïne Rose est bien loin des jeunes femmes banales, ou encore fragiles, elle est aussi bien loin des stéréotypes des tueuses en série. Ici pas de veuves noires, d’empoisonneuses ou autres tueuses classiques.

Non, Rose est l’égal des hommes dans le genre en dépassant même un certain nombre. Au fil du roman, nous suivons donc cette femme dans sa double vie, une fille que personne ne pourrait soupçonner le jour, qui joue un rôle et une tueuse sanguinaire et sans pitié la nuit venue.

Ce que j’ai adoré dans ce roman c’est que l’autrice casse les codes. Rose n’a pas eu une enfance difficile comme la plupart des tueurs, rien de la prédestinait à devenu une implacable tueuse jouant avec la police. Elle aime tuer et elle le fait bien.

La jeune femme est vraiment bien organisée, rien n’est laissé au hasard que ce soit dans la mise en scène de ses meurtres, dans sa façon de compartimenter ses deux vies. Rose est incroyable, elle n’a pas les codes de social, elle doit donc s’adapter, simuler et elle le fait très bien vu qu’elle a même réussi à se constituer un petit groupe d’ami.

J’ai vraiment adoré ce personnage, la suivre dans ses meurtres, découvrir son raisonnement, ses pensées, être dans sa tête. J’ai apprécié alternance entre l’enquête policière et la vie de Rose. J’ai été touchée par « l’amie » de la jeune femme, June, elle est si fragile, si brisée, j’ai adoré qu’elle arrive à briser la carapace de Rose et qu’elle lui fasse ressentir des choses, même si l’autrice a finalement brisé mon cœur. Jack Anderson, un des policiers qui la traque est aussi intéressant, ses réflexions le poussent dans la bonne direction, il se rapproche de notre tueuse avec ses intuitions, à moins bien sûr que ce soit ce que Rose veut lui faire croire…

Ce fut le premier roman que je lisais de Lily Padioleau, mais certainement pas le dernier, je suis tombée sous le charme de sa plume fluide et agréable, mais aussi de son imagination incroyable et de cette envie de se différencier. On sent dans son roman le travail de recherche qu’elle a fait en amont et j’espère que cette trilogie macabre ne sera pas la dernière du genre, car je suis conquise et je trouve que l’autrice à un talent fou pour écrire ce style d’histoire. Les scènes sont réalistes et j’ai dévoré ce livre. Bon OK, j’avoue que le fait de lire des livres sur les « vrais » tueurs en série m’a aidé à apprécier cette lecture, mais je n’ai aucun doute sur le fait que ce roman séduira même des novices du genre.

Si vous n’avez pas peur du sang, de la mort et des monstres, alors partez découvrir Rose Delgado et sa talentueuse autrice Lily Padioleau.

N. B. Grâce à ce livre, je valide l’item n° 10du défi 2021 [Un livre dont le principal principale est une femme]

Dans ce livre l’autrice cite notamment les tueurs en série Jeffrey Dahmer et Albert Fish

Musique cité dans le romans

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s