Publié dans Fantastique [Créatures surnaturelles]

Is Tarlah

Is Tarlah de Gaya Tameron

Date de parution: 2021
Nombre de pages: 284
Édition: Alter Real
Format: Ebook
Prix: 5.99 euros
Genre: Fantastique [Créatures Surnaturelles]
Note personnelle: 


Résumé de l’éditeur

Rien ne va plus dans la vie de Benjamin. Après avoir rencontré Cathy, une femme exceptionnelle, pendant ses vacances à Lacanau, il est obligé de la quitter pour retrouver une vie qu’il déteste, dans la grisaille de Paris.

Cathy a dû renoncer à Benjamin. Leurs univers semblent incompatibles. Et pour cause, il vit sur la terre et elle vit sous l’eau. Mais quand une marée noire déferle sur les côtes de l’Atlantique, Cathy n’a pas le choix : pour sauver son peuple, les Sirénéens, elle a besoin d’une aide extérieure. Et elle se tourne vers Benjamin.

Ensemble, ils vont unir la terre et la mer pour mener le plus dur des combats : celui de la survie de leurs espèces et de l’amour.
Et si la solution n’était pas là où on l’attendait ? Une histoire haletante entre survie de l’espèce, amour, magie et suspense.

Ce roman a pour origine la nouvelle « Une semaine à Lacanau« .


Début du livre:
« Au revoir, Benjamin ! Salua une femme, vêtue d’une blouse tachée de sang. »

Fin du livre (attention potentiel spoiler):
« Quelque chose qui changerait leur vie, à tout jamais. »


Mon avis

Merci beaucoup aux éditions AlterReal pour ce service presse.

L’histoire :  Benjamin, livreur parisien pour une boucherie, ne vit que pour les quelques jours de vacances qu’il prend chaque année à Lacanau pour surfer. Un soir de pluie, il rencontre Cathy, une sirène, ou Sirénéenne, qui est sortie de l’eau pour poursuivre son apprentissage du peuple de sa mère, tout en militant pour la protection de l’océan. Sous une pluie battante, elle se réfugie dans son van, et au fil de nombreuses discussions, ils finissent par passer la nuit ensemble. Manque de chance, le collier qui sert à Cathy à garder forme humaine, se casse au sol, et elle se réveille avec sa queue de sirène. Il réagit plutôt bien à la surprise, aussi décide-t-elle de lui montrer son univers…

Mais les vacances se terminent, et Benjamin doit repartir travailler sur Paris, alors même qu’une marée noire se prépare sur Lacanau.

La plume de l’auteur : Ce récit se lit assez rapidement, mais autant le fond a un impact pour moi (la protection des océans, de la faune, de la flore, la pollution, etc) autant j’ai trouvé que c’était traité de manière très légère. La légère romance entre Cathy et Benjamin apporte un peu de douceur face à la tragédie. Il y a un peu d’explication sur la magie utilisée, mais assez peu, surtout vu ce qui est fait.

Mon avis général :  J’adore les sirènes, raison qui m’ont fait lire ce roman, mais là je suis vraiment mitigée. Je n’ai pas du tout aimé la fin de cette histoire, il me manque au moins un épilogue, savoir comment ils vivent ‘après’, et surtout, je n’ai aucun espoir suite à la lecture de cette histoire. J’ai souvent lu des romans de SF post apocalyptique avec guerre écologique etc, mais il reste toujours un petit quelque chose qui donne envie de continuer le combat, un petit quelque chose que je n’ai pas trouvé ici. Je salue quand même la volonté de l’autrice de vouloir protéger l’environnement, mais ce roman n’était pas pour moi.


La chronique d’Audrey_bouquine

Un énorme merci @alter pour votre confiance 😊

Je ne m’attendais pas à un tel livre, le résumé au final nous en cache énormément et il va être difficile de ne rien révéler dans cette chronique, mais je vais faire de mon mieux.

Cathy vit sous l’eau et Benjamin sur la terre.

Cathy est une sirène, elle fait partie du peuple des Sirénéens, elle vit pour les deux peuples, elle aime son peuple mais elle aime également se rendre sur la terre. En effet, il lui est possible de passer d’un monde à l’autre sans difficultés ni restrictions.

Elle va tomber éperdument amoureuse de Benjamin, jeune homme qui est en vacances à Lacanau, et il découvrira le secret de la sirène.

Celle-ci lui fera découvrir son monde et sa mission, nettoyer les océans, que l’homme pollue sans cesse…

Une marée noire survient et Cathy cherchera la solution pour sauver son peuple, il y a déjà des pertes et elle ne pourra pas en supporter beaucoup plus, même si la solution qu’elle découvrira mettra son amour en danger.

Benjamin, quant à lui, aime profondément sa sirène, il a également un très grand amour pour l’océan, sa planche de surf et sa combi sont ses biens les plus précieux.

Il découvrira cet autre peuple, sans peur, il aime profondément Cathy.

C’est une belle histoire mais je regrette que la romance soit placée au second plan et que l’écologie est prit le dessus, pas que pour moi l’écologie ne soit pas un sujet important loin de là, mais la romance est noyée par ce sujet important.

L’histoire d’amour entre Cathy et Benjamin est très belle quoique trop soudaine…le peuple des Siréneens manque de magie, de Wahou, c’est un peuple simple. J’aurai voulu quelques chose de plus magique, la magie arrive tardivement et je le regrette.

En conclusion, un livre sympa, mais qui ne m’a pas charmé plus que ça et c’est dommage 🤷🏻‍♀️

Je vous souhaite de belles lectures 😘

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s