Publié dans Steampunk

Cendres

Cendres de Johanna Marines

Date de parution: 2019
Nombre de pages: 416
Édition: Snag
Format: broché
Prix: 18.00 euros
– prix ebook : 12.99 euros
Genre: Steampunk
Note personnelle:haut de formehaut de formehaut de formehaut de forme (Note réelle: 4.5/5)


Résumé de l’éditeur

Londres, 1888. Nathaniel et Luna vivent dans un quartier mal famé de l’East End. Pour survivre, ils sont obligés de revendre les objets qu’ils ont volés.

Au même moment, à Westminster, Agathe accepte de devenir la domestique de la famille Henwoorth. Leur destin va basculer le jour où Nathaniel va découvrir un cadavre.

Agathe, une jeune femme plutôt naïve prête à tout pour payer les médicaments de sa mère malade. Celle-ci va être embauchée comme parurière chez les Henwoorth. Mais, rapidement, le fils ainé de la famille, Archibald, se montre étrange… Qu’attend-il vraiment d’elle ? Et si un tout autre destin l’attendait ?

Nathaniel Depford, un jeune homme de 27 ans, qui travaille comme allumeur de réverbères dans la vieille ville. Orphelin, il ne sait presque rien de ses origines. Mais, quand celle qu’il considère comme sa sœur, Luna, disparaît et que d’étranges cauchemars refont surface, son monde fragile vacille… Réussira-t-il à retrouver Luna avec l’aide de la police ? Ou devra-t-il faire chemin seul pour comprendre les forces obscures qui tirent les ficelles en coulisse ? Et si son passé le rattrapait ?


Début du livre:
« Londres, 1888
Son cœur résonnait comme une percussion contre sa cage thoracique. »

Fin du livre (attention potentiel spoiler):
« Comment pouvait-il encore croire au hasard après cela ? Le hasard n’existait pas. Avait-il seulement un jour existé ? »


Mon avis

Tout d’abord, je remercie les éditions Snag pour l’envoi de ce service presse.

Dans ce roman, on va suivre Nathaniel et Luna, frères et sœurs. Luna est voleuse et Nathaniel travaille de nuit pour éclairer les lampadaires de la ville. Tous les deux vivent ensemble dans un quartier mal famé et n’ont pas beaucoup d’argent. En parallèle, on va suivre Agathe, Ann et leur mère. Leur mère est très malade et pour pouvoir la soigner, il faut beaucoup d’argent. Pour cela, Agathe va donc un matin sans prévenir personne en laissant seulement une lettre aller chez des personnes qui recherchent une aide-ménagère. Cependant, en arrivant elle va se rendre compte que les gens sont vraiment très riches et qu’ils ont déjà une femme de ménage. Ils vont donc tout de même lui proposer un poste, comme ils sont joailliers, ils vont lui dire de porter les beaux bijoux lors de soirée mondaine pour qu’elle les mette en avant. C’est donc là, dans cette soirée que vont se rencontrer les 3 personnages lorsque Luna vole le collier d’Agathe. En plus de ce trio, nous suivons également un enquêteur, car une série de meurtres sur des femmes est commise dans la ville et que c’est très étrange.

Parlons de l’univers, ce livre était mon tout premier Steampunk et je dois avouer que j’ai adoré l’univers mis en place, pendant l’ère industrielle en 1888. L’univers est cependant très glauque et parfois j’avais des petits frissons lorsque j’étais seule dans mon salon le soir en train de lire. Au fur et à mesure de l’histoire, on comprend mieux pourquoi ce roman s’appelle ainsi et c’était juste génial et très original.

Ensuite, parlons des personnages. Je me suis beaucoup attachée à ces 4 personnages principaux que nous suivons notamment Agathe. J’ai beaucoup aimé cette jeune fille qui veut aider sa mère à tout prix et qui va tout faire pour y arriver malgré que la famille où elle arrive soit très étrange. De plus, j’ai beaucoup aimé le personnage de Luna, un peu plus badasse et qui n’a pas peur de voler pour se nourrir, on pourrait la juger, mais au fond on la comprend. Luna est tout de même un des personnages que l’on cerne le moins, car on en apprend moins que sur les autres. En ce qui concerne Nathaniel, j’ai également bien aimé ce garçon qui essaie de raisonner sa sœur lorsqu’elle vole qui la protège coûte que coûte et qui par la suite protège aussi Agathe quand il la rencontre. Nathaniel était la figure la plus creusée dans ce roman j’ai trouvé et j’ai adoré le suivre. Ensuite le personnage de Frederik, l’enquêteur, il est un peu mis au second plan ce qui fait que je me suis moins attachée, mais, avec certaines révélations, j’ai eu beaucoup d’empathie pour ce personnage qui est perdu et qui ne comprend pas ce qui se passe et ce qui lui arrive. Enfin, un dernier personnage a retenu mon attention, le fils de la maison où travaille Agathe, Archibald. Alors ce personnage je me souviens vraiment de lui, car je l’ai détesté au plus haut point surtout à la fin quand j’ai compris ce qu’il manigançait, il restera gravé dans ma mémoire.

Maintenant, passons à la plume de l’autrice, j’ai adoré sa plume, elle est fluide, les chapitres sont courts et alternés, ce qui donne un très bon rythme à l’histoire. Les phrases ne sont pas trop longues ni trop courtes juste ce qu’il faut et ce livre se bouffe littéralement. J’ai vraiment hâte que l’auteure sorte un autre roman.

En résumé, j’ai adoré ce roman, les révélations sont géniales, l’autrice a eu une imagination débordante et j’ai été agréablement surprise. Je trouve que pour entamer dans le genre c’était parfait ça m’a motivé à en lire pleins d’autres. J’espère que cette chronique vous aura plus que je vous aurai donné envie de lire ce roman, je vous fais de gros bisous et vous souhaitent de bonnes lectures.

NB : grâce à ce livre, je valide l’item n°9 du défi 2020 [un livre qui se passe plus de 100 ans dans le passé]

bann léa 2

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s