Publié dans Frissons & Suspens [Polar]

Meurtre bénévole

Meurtre bénévole de Catherine Secq

Date de parution:  22 novembre 2018
Nombre de pages:  196
Édition:  auto édité
Format:  broché
Prix:  12.90
– prix epub: 2.99
Genre:  Frissons & Suspense [polar]
Note personnelle: badge polar badge polar badge polar badge polar


Résumé de l’éditeur

Un patron retrouvé mort sur son bureau. Une association où tout le monde se déteste et pourrait être auteur du meurtre. Je me souviens bien de cette affaire. Quand je pense que certains croyaient qu’il dormait, le beau directeur… Elles sont nombreuses à l’avoir pleuré, ce serial lover. Paix à son âme !

La cuisine et le rock sont mes deux passe-temps préférés, lorsque je ne m’occupe pas de ma petite-fille adorée et surtout lorsque les assassins de la capitale, très ignorants des acquis sociaux, me laissent un peu de répit en dehors des heures légales de travail. Dans cette affaire, et pour une fois, j’ai dû faire le tri parmi de trop nombreux coupables potentiels. Aidée de mon jeune adjoint charmant quoique maladroit, je suis allée chercher le meurtrier là où l’on ne l’attend pas. Je n’ai pas hésité à soulever les tapis et la poussière, pour nager dans les eaux troubles de personnalités déroutantes. À force de tirer le fil de la pelote, la vérité a fini par éclater, mais pas sans éclabousser tout ce joli petit monde.
Commissaire Bombardier


Début du livre :
« Tout en tâtant les cuisses bien fermes du canard qui pend attaché à une corde depuis plusieurs jours, Josiane se dit que ses quelques jours de repos tombent à pic. »

Fin du livre (attention potentiel spoiler):
« -Tant mieux. Mes beaux gastéropodes bourguignons jeûnent depuis huit jours sur mon balcon. Je pense qu’ils se sont vidés et qu’ils sont à point… »


Mon avis

J’ai reçu ce livre en service presse avec simplement pro et je tenais à remercier Catherine Secq pour la confiance accordée et m’avoir permis de découvrir son univers et surtout notre étonnante Commissaire Josiane Bombardier.

Ce n’est pas un roman policier comme les autres, Josiane Bombardier manie les mots aussi bien que les armes et nous fait passer un très bon moment grâce à son humour.  C’est mon premier roman policier du genre et j’ai vraiment beaucoup aimé. L’histoire est fluide et très bien écrite. Catherine nous fait découvrir le monde des plantes qu’elle connait très bien.

Nous allons suivre les aventures du commissaire Josiane Bombardier et de son jeune collègue Paul Holo qui a la particularité d’être timide et de bégayer, tous les deux vont devoir trouver si Marc-Antoine de la Chappelle le directeur de l’association est mort accidentellement ou si quelqu’un l’a tué.

Cette association est un vrai panier de crabe, personne ne s’aime et l’enquête ne va pas être de tout repos pour nos deux policiers qui doivent résoudre cette affaire et très franchement ça ne va pas être simple pour eux. Presque, tous les  salariés et bénévoles de l’association pourraient être coupables de ce meurtre car ils ont tous quelques choses à se reprocher et sont tous sur la liste des suspects potentiels.

Cette enquête, nous apprend beaucoup de choses sur le monde végétal et sur ce que l’homme est capable de faire pour arriver à ses fins. Tout le long du livre, nous allons nous poser autant de questions que nos deux policiers et nous allons nous demander qui a bien pu tuer le directeur. L’intrigue est très bien menée jusqu’à la fin du livre et je ne m’attendais pas du tout à ça.

L’enquête étant close le commissaire va pouvoir retourner au fourneau et retrouver sa petite fille Zoé.

Il faut quand même que je vous parle des couvertures illustrées que je trouve vraiment très belles, toutes en couleurs. Je demanderai à Catherine lors de ma prochaine interview qui a fait les illustrations. Je vous recommande ce livre si vous voulez passer un agréable moment et si vous aimez les enquêtes policières avec un peu de suspens jusqu’au bout.

Le deuxième volet qui s’intitule « Ne jetez pas les morts au compost » vient de sortir et je l’attends avec impatience.

Citations du roman:
– « Tu as lu Peter Pan ?
– Oui, pourquoi ?
– Alors rappelle toi son conseil : « prenez soin de ceux qui vous font rire ; ce sont sûrement aux les plus tristes. »

« -Je suis prête. Allons-y. Tu vas m’expliquer en route. Tu as une caisse, au moins

-Oui Madame. Je suis passé au poste prendre une voiture de fonction.

– Un bon point pour toi. »

« -J…Je suis sûr que vous allez t…trouver. C’est t…toujours comme ça que cela se termine avec vous ! »

bann lisbeth

4 commentaires sur « Meurtre bénévole »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s