Publié dans Auteurs

Ils nous disent tout…ou presque #4

Le petit mot d’AuroreKarelle à Brice

Je tiens à remercie Brice, d’abord parce qu’il a eut l’excellente idée de proposer sa saga sur Simplement Pro, et j’ai ainsi eut la chance et le privilège de découvrir son univers et c’est un régal. Sans ça, je serais passée à côté d’une très bonne saga de fantasy et ça aurait été dommage. Je le remercie aussi de m’avoir réitéré sa confiance pour le second tome de sa saga. Et enfin je le remercie pour sa gentillesse et sa disponibilité, ainsi que de s’être prêté au jeu des questions.

20190607_121024_0000

Des amis m’ont photographié lors de la visite d’un musée à Palermo (Sicile). Le message est clair : éviter de se prendre (trop) au sérieux dans la vie !

Bonjour, pouvez-vous vous présenter en quelques mots?

Je suis un scientifique passionnément épris des mots. J’ai trois enfants et suis marié à une femme qui a beaucoup de patience.

D’où vous vient cette envie d’écrire?

D’aussi loin que je me souvienne, dès l’enfance je me racontais pour m’endormir de longues histoires truffées d’aventures dont j’étais le héros. Adolescent, j’ai commencé à écrire de la poésie pour ravir le cœur d’une jolie demoiselle et depuis, la magie des mots ne m’a plus quitté.

Comment est venue l’inspiration pour écrire Chronique des Terres d’Eschizath ?

J’avais envie depuis longtemps d’écrire une histoire plus longue, dans un monde imaginaire. J’ai relevé le défi, pendant les vacances de Noël, il y déjà sept ans. Je n’avais aucun plan, ni synopsis. La première phrase qui a germé de mon clavier est celle qui débute le premier chapitre : « Le moment fut venu où l’esprit dut recouvrer son emprise ». Ensuite, j’ai lâché la bride à mon imagination et depuis, j’ai presque achevé la saga.

Pouvez-vous nous parler de la saga en quelques mots ?

Au départ, cela commence comme beaucoup de romans de fantasy : un trio disparate poursuivi par un tyran sanguinaire : Morgaste. Rapidement, le lecteur va découvrir que la quête du conquérant sans pitié n’est pas celle à laquelle il pensait. Ensuite, la complexité des relations familiales entre certains personnages clé va peu à peu se dévoiler…

Combien de tomes comportera la saga ?

Normalement, c’est une trilogie

La saga est-elle écrite entièrement ?

Je suis en train de terminer d’écrire la dernière partie du troisième tome : « Les Fragments de discorde ».

Il vous faut combien de temps pour écrire un tome ?

Le premier tome, j’ai mis beaucoup de temps (plusieurs années), car je l’ai beaucoup réécrit avec l’aide de lecteurs et surtout lectrices passionnés. Je n’avais aucune expérience de l’écriture d’un livre ! En parallèle, j’ai aussi écrit le premier tome d’une autre saga « La Terre des Ombres », ainsi qu’une dizaine de nouvelles. Pour le tome 2 de la saga, je dirai que j’ai mis une année.

Avez-vous un genre de prédilection ?

L’écriture imaginaire permet d’inventer beaucoup de choses, sans forcément se soucier du contexte historique, par exemple. Récemment, j’ai lu « L’enjomineur, 1792 » et je suis tombé amoureux du genre fantasy historique, grâce, il faut l’avouer à l’écriture merveilleuse de l’auteur, Pierre Bordage.

Néanmoins, j’ai des goûts assez éclectique en matière d’écriture pour peu qu’une histoire et surtout les personnages me séduisent.

Pensez-vous écrire sur un autre genre ?

Oui, j’ai écrit une sorte de thriller romantique « La belle assise » où les machinations familiales ont leur place et l’héroïne handicapée.

Comment décider entre auto-edition ou maison d’édition ?

Pour l’instant, je n’ai pas eu le choix ! Les maisons d’édition contactées n’ont pas encore répondu positivement à mes attentes. L’autoédition permet de se mettre en ordre de marche pour publier un livre au format numérique et papier.

Avez-vous un nouveau projet?

Oui, je voudrais écrire un roman (one-shot) futuriste dont le thème central serait la disparition d’empathie chez nos descendants. Le roman devrait commencer par l’annonce à une jeune employée, Maria, de son licenciement par un responsable des ressources humaines ambitieux et totalement dénué de pitié. La suite du roman lui donnera tort.

Êtes-vous  un grand lecteur?

Je suis un lecteur compulsif. Je suis capable d’avaler plusieurs romans ou saga dans un laps de temps déraisonnable. Ensuite, rassasié, je peux ne plus lire (mais par contre beaucoup écrire). J’essaie de garder un peu de temps pour ma famille et surtout d’être opérationnel à mon travail !

-si oui combien de livres dans ta pal ?

Je n’ai pas vraiment de PAL. C’est plus au coup de cœur et en fonction des périodes de ma vie.

Ecrivez-vous en musique ?

J’aimerai vraiment, car j’écoute beaucoup de musique, principalement en voiture. Je suis fier d’avoir converti ma fille aîné au rock de « Queen », bien avant le film « Bohémian Rapsody ». Là encore, même si le blue et le rock reste mon point d’ancrage, j’écoute beaucoup d’autres morceau, comme du classique lorsque le violoncelle, le violon ou le piano sont mis à l’honneur. Le problème, c’est que j’écris principalement le soir, à partir de 21h30-22h et du coup, à moins d’utiliser des écouteurs ou un casque (je ne suis pas très fan), je ne veux pas déranger mes enfants qui dorment.

Avez-vous une boisson fétiche pendant l’écriture ? Si oui laquelle ?

Pendant l’écriture, je ne bois que rarement (genre un verre d’eau). En revanche, j’abuse parfois du café en journée.

Grignotez-vous pendant l’écriture ?

Pas vraiment, car je suis un peu dans un état second, une sorte de transe durant laquelle j’oublie le monde réel pour le plonger avec délice dans celui imaginaire.

Vous pouvez retrouver une petite biographie de l’auteur ici

bann aurore

6 commentaires sur « Ils nous disent tout…ou presque #4 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s