Publié dans New Adult

Too Late

Too Late de Colleen Hoover

Titre VO: Too Late
Date de parution:
 2019
Nombre de pages: 537
Édition: Hugo roman
Format: Poche
Prix: 8.50 euros
– prix broché: 17.00 euros
– prix kindle: 9.99 euros
Genre: New Adult


Résumé de l’éditeur  

Pourra-t-elle échapper à cette relation toxique ?

Sloan n’a jamais eu une vie facile et elle a toujours dû se battre pour obtenir ce dont elle avait besoin. C’est justement pour échapper à une situation sans issus qu’elle a accepté de partager la vie de son petit ami, Asa. Depuis, elle étouffe dans cette relation toxique ; de plus, c’est un homme à la morale douteuse qui se livre à de multiples trafics. Elle n’a pas le choix de partir et décide de supporter ce qu’il lui fait subir jusqu’à ce qu’elle puisse lui échapper. Seule.
Personne ne peut l’aider à sortir de cette situation. Sauf peut-être Carter, cet étudiant aux multiples secrets qu’elle vient de rencontrer.
Asa est prêt à tout pour la persuader qu’elle ne peut pas se passer de lui.
Personne ne s’interposera entre Sloan et lui. Sauf peut-être Carter.


Début du livre:
« Des doigts tièdes entrelacent les miens, enfonçant davantage mes mains dans le matelas. »

Fin du livre (attention potentiel spoiler):
« Elle et moi et notre fils. »


Mon avis 

Il m’intriguer beaucoup suite au commentaire que j’ai vu dessus, après la couverture m’attirer pas du tout mais bon c’est l’histoire qui compte bref.

Faut dire qu’à force de le voir partout, la curiosité commencée à devenir un peu plus importante, alors quand il est sorti en format poche je l’ai acheté direct.

Ce livre est différent de la plume qu’on connaît à l’autrice, et pourtant, je n’ai pas trouvé que c’était le cas. Juste plus sombre et dangereux mais toujours avec des sujets profonds.

Les personnages sont très charismatiques et m’ont fait passer par toutes les émotions.

J’ai été assez surprise par la fin qui ne finit jamais vraiment parce qu’on se retrouve avec plusieurs épilogues, ce qui n’est pas très courant.

C’est vrai qu’il est radicalement différent donc faut ouvrir son esprit et ne pas s’arrêter sur un style définit par l’autrice. Celui-ci n’est pas fait pour tous, déjà pour son contenu mais aussi par les mots employés.

Sloan fait la connaissance de Carter mais ont chacun une connaissance commune, Asa. Sauf que ce n’est pas tout, se serait trop beau. Carter est un flic infiltré sous couverture qui bosse pour Asa, qui n’est autre que le petit ami de Sloan. Du coup, leur rapprochement se complique, surtout qu’Asa est un homme dangereux puisque c’est un dealer impulsif et possessif et mon dieu, manipulateur comme jamais.

Le problème de Sloan c’est que Asa représente malheureusement sa sécurité pour elle et pour son frère depuis qu’ils ont perdu sa pension.

Vous l’aurez compris, c’est un contexte vicieux dans lequel évolue l’héroïne.

J’ai adoré le rapprochements de Sloan et Carter. Carter joue avec le feu.

Cette lecture est une très bonne surprise, c’est un coup de cœur !

bann sookie


bann alice 4

Note personnelle: rose new adult rose new adult (note réelle: 2.5/5)

too late

Mon avis

ATTENTION : ce roman comporte des scènes susceptibles de heurter la sensibilité des plus jeunes. Si vous êtes sensibles, abstenez-vous, roman appartenant presque à de la Dark Romance.

Sloan, jeune étudiante, est prête à tout pour protéger la seule famille qui lui reste. Y compris à rester avec son petit-ami dealeur/drogué, Asa, qui la traite comme sa propriété et qui la viole, car celui-ci lui fournit l’aide nécessaire pour son frère handicapé. Mais Sloan n’en peut plus de cette vie, elle ne veut plus être dans cette relation toxique et ne plus vivre constamment avec les « amis » d’Asa. Elle rêve d’une vie meilleure pour elle et son frère mais sa rencontre avec Carter, un jeune flic infiltré, va venir tout chambouler.

C’est un roman extrêmement sombre dans lequel l’héroïne n’est pas heureuse. Emprisonnée dans une relation toxique avec un homme violent et malsain, des scènes de sexe très détaillées et pas toujours consenties par Sloan. Ayant lu plusieurs romans de Colleen Hoover (Maybe Someday, Ugly Love, Confess, Jamais plus et November 9), je me rends compte que ce roman sort un peu de « nos habitudes » concernant Colleen H. En effet, nous avons été habitués par des scènes « sobres ». Ici, l’auteure ne nous cache rien concernant ces relations toxiques qui existent malheureusement, les propos doivent être choquants et violents. La lecture est ainsi plus percutante. Une fois commencé, on ne peut plus le lâcher. Nous passons par plusieurs phases mais c’est surtout la peur pour nos deux personnages qui est prédominante.

Colleen Hoover avait écrit ce livre seulement pour elle et l’a publié sur Wattpad je crois. De façon libre et sans trop se prendre la tête mais malheureusement cela donne une histoire assez brouillon. Le scénario n’était pas assez « consistant » pour garder un peu de suspense et on nous dévoile beaucoup d’informations dès le départ. Je n’ai pas aimé la romance, qui s’est développée beaucoup trop rapidement à mon goût.

J’ai trouvé que les personnages n’étaient pas très aboutis et manquaient cruellement « de substance ». Sloan, même si l’on peut ressentir une certaine pitié pour elle quand on découvre sa vie manque de crédibilité et de logique, tant dans ses réflexions que dans son comportement.  Elle a conscience qu’Asa la traite comme sa chose, sa propriété et que tout ce qu’il demande d’elle, c’est qu’elle écarte les jambes et n’aime que lui. Elle subit le comportement instable de son copain et ne dit rien quand il l’utilise pour son propre plaisir. J’aurai aimé qu’elle se défende un peu plus mais je ne peux pas me mettre à sa place car j’ai toujours eu de la chance niveau amour avec des petits-amis respectueux. Carter/Luke, lui, n’est pas du tout crédible en tant que flic, je n’y ai pas cru une seconde mais pas grave. Il est tout de suite épris par Sloan, il n’y a pas de barrière entre le professionnel et le sentimental pour lui.

J’ai été angoissée tout le long de ce livre mais surtout lors des chapitres du point de vue d’Asa. Je n’arrivais pas à le cerner (après tout, il est fou à lier) et à savoir comme on devait lui parler pour ne pas subir son courroux. Nous ne pouvons qu’haïr ce personnage, son enfance difficile ne peut pas justifier son comportement envers Sloan et je trouve que c’est le personnage le plus intéressant de l’histoire. Il est bourré de stéréotype, mauvais et pervers narcissique (ce dernier point est seulement mon avis)

La fin est le plus surprenant… En effet, on enchaîne un épilogue, avec un prologue et enfin un épilogue de l’épilogue et tout cela avec des points de vue qui s’alternent entre chacun des personnages. Cela m’a vraiment perturbée. Un prologue, c’est censé être au début et ça a cassé mon rythme de lecture et cela a alourdit l’histoire.

En conclusion, si vous voulez découvrir la plume de Colleen Hoover ou que vous cherchez un roman plein de bons sentiments, ne vous tournez surtout pas vers ce livre. Il n’a rien à voir avec les autres livres de l’auteure. C’est loin d’être une lecture joyeuse. De même que si vous n’aimez pas la violence et les scènes de sexe détaillées, ce roman n’est pas fait pour vous non plus.

Un avis vraiment mitigé concernant ce roman.

 

3 commentaires sur « Too Late »

  1. J’ai été très surprise par ce roman. J’avais beaucoup aimé aussi, même si cela n’a pas été un coup de cœur comme toi.
    Je rajoute ta chronique à la mienne 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s