Publié dans Steampunk

Dresseur de fantômes

Dresseur de fantômes de Camille Brissot

Date de parution: 2014
Nombre de pages: 192
Édition: L’Atalante
Format: Broché
Prix: 14.90 euros
– prix kindle: 6.99 euros
Genre: Steampunk


Résumé de l’éditeur

Le monde avait été redessiné par une série de catastrophes climatiques, les courants marins et les vents modifiés. Les anciennes cartes devenues obsolètes, les aventuriers pouvaient renaître… Pendant des années, Théophras et Valentine ont parcouru le monde pour le compte de riches employeurs, à la recherche de trésors et de pièces rares. Jusqu’au jour où Valentine est empoisonnée par le mystérieux Collectionneur, son meilleur client. Réduite à l’état de fantôme, elle devient invisible aux yeux de tous… sauf de Théophras. Aidés par le capitaine Peck, propriétaire du plus grand bateau à aubes du monde, et par la troupe du célèbre AeroCircus, flottille hétéroclite de ballons et de dirigeables, les deux amants se lancent aux trousses de l’assassin de Valentine. D’une quête de vérité à la vengeance, il n’y a qu’un pas.

Le franchiront-ils ?

Camille Brissot aborde les sujets graves de la violence et de l’amour avec ferveur. La plume est fine, l’univers étrofuturiste émerveille.


Mon avis

Ce livre m’a un peu perturbé car j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’univers dans lequel se déroule l’histoire. Certes, ça aurait été plus qu’ennuyeux si l’auteur avait perdu des pages à expliquer et à décrire ce monde mais les explications arrivent trop tard et trop de choses sont floues pour que la lecture soit agréable. Après j’avoue, j’ai lu ce livre en version numérique, sans avoir lu le résumé en me contentant du fait que j’avais adoré un autre livre de Camille Brissot et que je voulais en lire d’autres…

Ceci étant dit… L’histoire en elle-même est assez originale et une fois qu’on est rentré dedans (plus ou moins facilement…), on se laisse volontiers emporter par l’intrigue. Les rebondissements de l’histoire sont intéressants mais malheureusement, on les voit un peu venir… Un qu’on voit venir de loin voire même de très loin concernant le Collectionneur, ce n’est pas tant que c’est prévisible c’est que l’auteur nous donne beaucoup trop d’indices sur ce sujet alors une fois que la révélation est faite, on n’est pas si surpris que ça. Après c’est peut-être une volonté de l’auteur mais j’avoue que j’aime bien quand un livre me retourne la tête et m’envoie un truc que je n’avais tellement pas prévu que j’ai l’impression de me prendre une claque…

Ce livre reste un agréable moment de lecture, c’est bien écrit, c’est fluide et très agréable.

Bann nanazka

 

Un commentaire sur « Dresseur de fantômes »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s