Publié dans Erotique

Cinquante nuances de Grey

Cinquante nuances de Grey de EL James
Tome 1 : Cinquante nuances de Grey

Titre VO: Fifty Shades of Grey
Date de parution:
2012
Nombre de pages: 551
Édition: JC Lattès
Format: Broché
Prix: 17.00 euros
– prix kindle: 7.99 euros
– prix poche: 6.90 euros
Genre: Erotique
Note personnelle: lips lips lips lips (note réelle: 4.5/5)


Résumé de l’éditeur

Lorsque Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime chef d’entreprise Christian Grey, elle est à la fois séduite et profondément intimidée. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille à mi-temps et lui propose un rendez-vous.

Naïve et innocente, Ana est troublée de constater qu’elle est follement attirée par cet homme. Quand il lui suggère de garder ses distances, elle ne l’en désire que davantage.

Mais Grey est tourmenté par ses démons intérieurs et le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre la part obscure que Grey tient à dissimuler…


Début du livre:
« Je grimace dans le miroir, exaspérée. »

Fin du livre (attention potentiel spoiler): 
« Je me roule en boule, désespérément agrippée au ballon dégonflé et au mouchoir de Taylor, et je m’abandonne à mon chagrin »


Mon avis

Je suis complètement tombée amoureuse de ce livre (et de Christian ) ! Je ne fais que le conseiller !

Le premier livre de la trilogie présente le début de leur relation chaotique. Ana et Christian sont tous les deux des personnages très attachants, en fait tous les personnages le sont. Le cliffhanger à la fin nous pousse à lire la suite le plus rapidement possible.

Beaucoup de personnes disent que le sujet est choquant (BDSM) et vulgaire mais ce n’est pas du tout mon avis. Même si il est vrai qu’une grande partie de ce premier tome contient du sexe, le livre étant classé dans la catégorie érotique, on s’y attend quand même un peu. Pour avoir lu d’autres livres du genre, j’ai trouvé beaucoup plus vulgaire sans BDSM ! De plus, le roman est bourré d’humour !

J’ai lu cette petite merveille en une journée et je suis passée au tome 2 le jour suivant !

Faire cette chronique me donne franchement envie de les relire là !

Citations du livre:

« Je te présente comment ? ‘Papa, voici l’homme qui m’a défloré et qui veut entamer une relation sado-maso avec moi’ ? J’espère que tu cours vite. »

« Ma déesse intérieure danse le merengue et la salsa. »

« Il lui décroche le fameux sourire ‘toute résistance serait futile’ breveté Christian Grey. Ma mère est cuite. »

bann octavia 4


bann alice 4

Beaucoup diront que je suis trop jeune pour avoir lu cette saga sulfureuse mêlant amour et BDSM. C’est peut-être vrai mais cela ne changera jamais mon avis par rapport à ce livre.

Commençons par le commencement. 

-Premièrement: Si Christian Grey n’était qu’un simple homme vivant comme les 90% de la population ou peut-être même très pauvre, jamais Anastasia ne se serait attachée à lui comme aucune autre femme. Il serait juste un cinglé, pervers et quand même assez maso sur les bords. Alors que là, il est représenté comme le mec sexy, riche des pieds à la tête, doué comme Zeus au lit. C’est bon, on a compris…C’est juste un mec torturé par la vie avec un passé assez compliqué et ayant des pratiques sexuelles assez hard.

-Deuxièmement: Jamais mais alors jamais je ne laisserai un homme me dominé comme Anastasia l’ait. Vu comment elle se laisse faire par cet homme, c’est à nous donner des frissons. Mais bor***, réagit! Ne le laisse pas prendre le contrôle de ta vie.

-Troisièmement: Je n’ai qu’une envie c’est descendre sa déesse intérieure! Elle est hyper chiante et me donne envie de me claquer la tête contre le mur en écoutant de la musique pourrie. Anastasia ne pourrait pas la mettre sur pause à un moment? Ana est limite une none tandis que sa déesse intérieure ressemble à une fille de joie.

Dernièrement: l’histoire tourne en rond, le vocabulaire n’est pas très varié, le langage de Christian est digne d’un ado. Ana est vraiment soporifique. Chiante au plus haut point, à jamais savoir ce qu’elle veut, à rougir toutes les deux pages et à se mordre la lèvre 10000000 fois dans le bouquin! Même moi je connaissais plus de chose sur les relations entre homme-femme que elle du haut de ses 21 ans!

Bon, je pense en voir fait le tour et même si il y a trop trop trop de scène de sexe à mon gout (presque toutes les dix pages à partir du milieu), la complexité de Christian vis à vis de ses sentiments, de ses cauchemars m’a quand même fait apprécié le livre ainsi que lire les deux autres pour en connaître les raisons.

Désolée pour ceux ou celles qui ont adoré la saga mais je n’ai pas accroché…


avis partenaire

2 commentaires sur « Cinquante nuances de Grey »

  1. Ping: Darker
  2. Ping: More Grey

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s